• General contractor: 
    Marie de Paris
    City: 
    Paris
    Shon: 
    300.000 m²
    Year: 
    2007
    Status: 
    Concours
  • Les immeubles dépassant le plafond des hauteurs à la Porte de la Chapelle est une problématique urbaine avant d’être architecturale ou plastique. Aussi avant d’étudier l’objet tour lui-même, il nous a  paru important  d’examiner au préalable les spécificités urbaines locales et leurs potentiels afin  de mieux définir un diagnostic et ajuster la réponse architecturale, à ce contexte particulier.

    A cet endroit, le périphérique forme, à la fois une limite brutale et une blessure qui provoque des nuisances et agissent d’une manière négative sur le développement futur  du quartier. Pour remédier à ces handicaps, notre proposition agit simultanément sur la ville, sur l’architecture et l’environnement. L’expérimentation de la grande hauteur devient ainsi intéressante car elle permet de soigner , puis de restituer à la ville, au quartier et  à l’usager un nouveau territoire verdoyant, propre, hospitalier et animé jouant, par ailleurs, un rôle fondamental dans le rapprochement entre Paris et sa Banlieue.

    Pour soigner ce tissu dégradé, nous avons d’abord traité les origines du désordre c’est à dire la rupture et les nuisances environnementales causées par le périphérique. 
    Pour cela nous avons mis en place un ordre urbain commun entre Paris et sa banlieue inspirée par la figure emblématique du Palais Royal. 

    chef de projet : Jean-Pierre Lévèque