• General contractor: 
    Région Île de France
    City: 
    Paris
    Shon: 
    -
    Cost: 
    4.6 M€
    Year: 
    2009
    Status: 
    En cours
  • L’extension d’un édifice aussi impactant, sur le plan volumétrique et architectural, que le lycée Guillaume Tirel est toujours un exercice délicat, particulièrement lorsque le nouveau programme diffère.

    Aussi, pour répondre à cette question, notre proposition s’appuie principalement sur la continuité d’une silhouette et d’une architecture quijoue davantage sur la suite d’une histoire, plutôt que sur l’affirmation d’une rupture.

    Située sur la célèbre rue Campagne Première, en continuité du lycée et du square, à l’angle du Boulevard Raspail, la parcelle doit ainsi assumer un double rôle d’articulation : établir le dialogue avec la volumétrie et l’architecture du lycée mais aussi de répondre à l’échelle de la rue elle-même.

    La continuité volumétrique et architecturale du socle de la salle de conférences est réelle et assurée par une composition identique et

    par la reprise d’un même matériau. Le corps central s’inscrit plutôt dans une continuité sensible, perceptive qui évite la valorisation desdifférences.


    Cette nouvelle trame reprise indistinctement sur la rue et sur la cour de récréation, crée un rythme différent mais la reprise de la couleur et 

    de la texture du matériau lui donne cependant un air familier.

    S’inspirant à nouveau des matériaux de la façade existante, le module est composé d’une fenêtre verticale et de son volet coulissant en 

    acier inox brossé.

    Jouant sur la répétition et l’alternance des panneaux de métal, tantôt volets, tantôt parement,

    Le volet extérieur est totalement intégré et coulisse sous un galandage du même matériau qui rappelle les cadres ; 

    leurs positions aléatoires renforcent le dérèglement mathématique de la trame obsédante du lycée et l’amène imperceptiblement vers un autre système à la fois autonome et dépendant d’un Tout.